Les contrats aidés associatifs passent à la trappe !

mardi 12 septembre 2017
par  communiqué associatif
popularité : 4%

La Ministre du Travail, Madame Muriel Pénicaud, a déclaré le 9 août dernier à l’Assemblée nationale que les contrats aidés étaient « coûteux », « pas efficace(s) pour lutter contre le chômage » et « qu’ils ne sont pas un tremplin pour l’insertion professionnelle ».

La décision de supprimer la possibilité pour les associations (hors urgence sanitaire et sociale) d’employer des personnels en contrats aidés a été prise immédiatement.

Familles de France dénonce cette décision brutale, sans concertation et en pleine période de vacances.

Familles de France, fort de ses 290 fédérations départementales et associations locales, fait largement appel aux contrats aidés.
La suppression de la majorité de ces emplois dans ses associations impliquées dans l’action sociale et familiale, a suscité leur protestation rapide et unanime.
De surcroit, la suppression de ces contrats entrainera mécaniquement une augmentation du nombre des demandeurs d’emploi, stoppera net la formation associée des bénéficiaires et fera augmenter le coût des services rendus aux familles.

L’un des rôles des associations familiales est de ranimer le lien social et de faciliter les différents dispositifs de réinsertion. Ces associations ont quatre caractéristiques méritoires :

  • innovation et créativité
  • renforcement du lien social
  • moindre coût des services
  • fonctionnement démocratique

Familles de France, face à cette situation, ne peut se résigner et demande que soient maintenus des moyens lui permettant de jouer son rôle de liant familial et d’amortisseur social auprès des familles.

Contactez FAMILLES DE FRANCE dans notre région


1 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....