Dans le contexte actuel, si elle est mise en œuvre, la hausse envisagée des tarifs de l’électricité aura des conséquences sur les ménages les plus fragiles

jeudi 14 février 2019
popularité : 2%

Cette proposition de hausse des tarifs réglementés de vente de l’électricité était prévisible.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a défini une méthodologie de construction des tarifs réglementés de vente de l’électricité destinée à couvrir l’ensemble des coûts du fournisseur historique. Avant chaque proposition d’évolution, elle effectue des calculs qui tiennent compte, notamment, des prix de l’électricité sur les marchés de gros. Or, ces derniers ont fortement augmenté depuis janvier 2018.

A noter que l’évolution des tarifs réglementés aura nécessairement une répercussion sur les offres à prix de marché. Ainsi, toutes les offres dont les prix sont indexés sur les tarifs réglementés augmenteront dans les mêmes proportions. Et il est à prévoir que les fournisseurs augmenteront leurs offres à prix fixe pour les nouveaux clients. Seront préservés de la hausse ceux qui sont déjà titulaires d’un contrat à prix fixe, mais seulement jusqu’à l’échéance de leur contrat.

La délibération de la CRE publiée le 12 février 2019 propose une hausse de 5,9 % des tarifs réglementés, proposition à laquelle le gouvernement peut s’opposer dans un délai de 3 mois. Pour un foyer qui se chauffe à l’électricité, cela représente 85 euros TTC supplémentaires par an environ, ce qui n’est pas négligeable pour ceux qui ont déjà des difficultés pour régler leurs factures.

En attendant de savoir quelle sera la décision du gouvernement : demander à la CRE de revoir sa proposition, décider de réduire certaines taxes (qui pèsent pour 35% sur les factures d’électricité), différer l’évolution… le médiateur national de l’énergie rappelle aux consommateurs qu’ils peuvent dès à présent souscrire une offre à prix fixe, et adopter des gestes qui permettent de réduire leur consommation d’énergie.
Voir la fiche sur le site energie-info.fr : Comment comparer les offres d’électricité et de gaz naturel ?

« L’une de nos missions est d’informer les consommateurs sur le fait qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité. Mais il appartient aux consommateurs de comparer les différentes offres et de faire leur choix. Le site energie-info.fr et le comparateur que nous avons mis en place sont là pour les y aider » explique Jean Gaubert, médiateur national de l’énergie.

Rappelons enfin que la trêve hivernale des coupures d’électricité pour impayés se terminera le 31 mars prochain. Il est nécessaire que les personnes les plus fragiles financièrement n’attendent pas cette date pour se rapprocher des structures sociales afin de se faire accompagner en cas de difficultés de paiement.
Voir la fiche sur le site energie-info.fr : J’ai des difficultés de paiement


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR F3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...