Budget de la sécurité sociale 2012 : les consommateurs boiront le calice jusqu’à la lie !

vendredi 23 septembre 2011
par  Communiqué associatif
popularité : 4%

COMMUNIQUÉ DE PRESSE de l’AFOC :

Le Gouvernement vient tout juste de dévoiler son projet de loi de financement de la sécurité
sociale (PLFSS) pour 2012. Pour l’AFOC, l’incurie politique qui a conduit depuis quelques
années à un démantèlement de l’assurance maladie aura à nouveau de graves
conséquences pour les usagers.

  • Ainsi, se succèdent myriades de déremboursements (la part des dépenses de santé prises en
    charge par l’assurance maladie est en recul constant depuis de nombreuses années),
    privatisation accrue des dépenses de santé en sollicitant davantage le recours au mutuelles,
    avec comme paradoxal corollaire le doublement des taxes sur ces mêmes mutuelles…
  • Il est alors illusoire de penser que le secteur des assurances complémentaires santé
    assumera seul cette hausse des taxes. Cette dernière sera, par la force des choses,
    répercutée directement sur le prix des cotisations payées par les assurés, creusant ainsi
    inexorablement le fossé de l’accès aux soins des français.
  • En effet, une telle décision va aboutir à multiplier le nombre de foyers pour lesquels le prix de
    la cotisation à une complémentaire santé est trop lourd à supporter.
    Cette situation est d’autant plus navrante que l’objectif de réduction du déficit de la sécurité
    sociale peut être poursuivi et atteint par des mesures déjà existantes et indolores pour les
    usagers. Il suffirait, par exemple, de s’assurer que toutes les cotisations obligatoires sont
    réellement perçues, de repenser certaines exonérations de cotisations sans fondement ou
    encore de vérifier que certaines taxes comme celles sur le tabac et l’alcool sont effectivement
    reversées à la sécurité sociale.
  • De telle sorte, le déficit pourra être comblé et l’accès aux soins pour tous garanti, sans qu’il
    soit nécessaire d’augmenter les cotisations, ni de multiplier les déremboursements, ni de
    recourir à la privatisation des dépenses de santé.

- Pour l’AFOC, pour sauver notre système de dépense maladie il n’existe alors qu’un seul remède, de cheval : qu’une bonne gestion de la sécurité sociale soit enfin mise en place !

Paris, le 22 septembre 2011

Association Force Ouvrière Consommateurs

CONTACT :


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....