Tractopelles, minipelles… : attention aux offres trop alléchantes sur Internet !

mardi 30 octobre 2012
par  Colette
popularité : 1%

Le centre européen des consommateurs communique (oct2012) :

A la recherche de matériels pour effectuer de gros travaux, vous trouvez une offre alléchante sur un site internet rédigé en français.
Suite à plusieurs échanges d’emails, le vendeur vous propose de payer une partie du prix d’achat (50% généralement) par virement sur un compte bancaire situé dans un autre Etat membre de l’UE (Pologne, Pays-Bas par exemple).
La livraison doit être effectuée par une société dont le nom se termine par LTD mais dont vous n’avez aucune coordonnée.
Vous recevez toutefois un numéro de suivi de votre colis qui vous met en confiance.
Le vendeur vous demande alors par email le paiement du solde que vous versez sur ce même compte.
Puis… plus de nouvelles, ni du vendeur, ni du transporteur.
Les numéros de téléphone figurant sur leurs sites ne fonctionnent pas, le numéro de suivi de votre colis est faux.

Quelques conseils pour repérer cette fraude :

  • Méfiez-vous des annonces, rédigées dans un français approximatif, avec des fautes d’orthographes.
  • Vérifiez l’adresse Internet du site via WHOIS, DENIC (pour les noms de domaine en .de), AFNIC (pour les noms de domaine en .fr)…
  • Evitez les sites qui mentionnent plusieurs logos de banques et d’établissements financiers censés mettre en confiance le consommateur. Cela ne garantit en rien la fiabilité ou le sérieux de votre vendeur.
  • Observez attentivement les photos sur le site. Malgré un bâtiment flambant neuf, le logo de la société peut avoir été rajouté par manipulation informatique. Autre indice : la photo du bâtiment reste la même dans les différentes versions linguistiques (exemple NL pour « Netherlands » (Pays-Bas) et CZ pour « Czech Republic » (République Tchèque)).
  • Consultez les mentions légales ou la partie « contact du site ». Si plusieurs adresses situées dans plusieurs pays différents sont mentionnées (ex : siège social aux Pays-Bas, bureau des ventes en Pologne, bureau administratif en Hongrie …), renseignez-vous sur ces adresses avant de vous engager ! Une simple recherche via Google Maps permet bien souvent de se rendre compte que ces adresses ne correspondent à aucune société de ce type, mais à un restaurant, un hôtel ou des habitations.
  • Renseignez-vous sur le transporteur. Si vous ne trouvez aucune mention légale ni conditions générales, pourtant obligatoires, méfiez-vous ! La société peut être factice ou l’adresse postale peut correspondre à une autre société n’ayant aucun lien avec ce site.
  • Consultez les forums sur internet ! D’autres consommateurs peuvent être concernés et peuvent avoir déjà engagés des actions.
  • Si vous avez un doute, n’hésitez pas à contacter le Centre Européen des Consommateurs France ! Grâce au réseau des CEC, une recherche sur la société si elle est soit disant enregistrée dans un pays de l’UE, en Islande ou en Norvège peut être facilement réalisée.
    En cas de fraude avérée, portez plainte auprès des services de police ou de gendarmerie. Regroupez les plaintes au sein d’un même commissariat ou Procureur de la République si possible. Sachez que seule une requête judiciaire pourrait permettre de connaitre le titulaire du compte bancaire sur lequel le virement a été effectué.

VERS LE SITE DU CENTRE EUROPÉEN DES CONSOMMATEURS en FRANCE


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....