Le bulletin bimestriel de l’INDECOSA-CGT PACA

mercredi 21 avril 2010
par  Colette
popularité : 3%

- DÉVELOPPEMENT DURABLE :

Selon la définition de 1987, le développement durable correspond à : « un développement qui répond aux générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs »

Le développement durable se définit par l’équilibre de ses trois piliers : écologique, social, économique.

Nous voulons rappeler cette définition, parce que beaucoup ne résume le développement durable qu’a une formule, tantôt pour servir une de ses valeurs tantôt pour l’autre.

Le respect du vivant, de l’écologique, est une urgente nécessité pour préservé l’équilibre de la vie humaine, sans la préservation de l’équilibre du vivant, l’humanité se mettra en danger, mais cet équilibre ne se gagnera pas au détriment du social, au détriment des besoins essentiels des plus démunis. L’économique doit donc être au service des besoins dans le cadre du respect de l’écologique, et pas de l’économique pour les intérêts de quelques-uns.


- Le Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques

{{}}

Le « CODERST » est une commission administrative à caractère consultatif, remplaçant depuis le 1er juillet 2006 l’ancien conseil départemental d’hygiène.

Il produit des avis, dans les cas prévus par la loi et la règlementation, sur les projets d’actes règlementaires et individuels en matière d’installations classées, de déchets, de protection de la qualité de l’air et de l’atmosphère, de polices de l’eau et des milieux aquatiques, de polices administratives spéciales liées à l’eau, d’eaux destinées à la consommation humaine et d’eaux minérales naturelles, de piscines et de baignades, de risques sanitaires liés à l’habitat et de démoustication.

Ce conseil est compétent pour les domaines de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques, à échelle départementale ou interdépartementale. Il concourt, sous l’autorité du Préfet à élaborer et mettre en œuvre et suivre les politiques publiques dans ses domaines de compétence. Ses membres sont nommés par le préfet du département pour trois ans (le mandat est renouvelable).

Sa composition qui est fixée par décret est de

§ 7 représentants des services de l’État ;

§ 5 représentants des collectivités territoriales ;

§ 9 personnes réparties à parts égales entre :

§ des représentants d’Association de consommateurs (agrée), de pêche et de protection de l’environnement

§ des personnes ayant une activité professionnelle dans les domaines de compétence de la commission

§ des experts dans ces domaines ;

§ quatre personnalités qualifiées, dont au moins un médecin.

Ce conseil présidé par le préfet du département est un peu pour comparaison, le CHSCT et environnement du département d’où l’importance de solliciter dans les renouvèlements d’y prendre place en qualité d’association de consommateur indecosa CGT. Tout en regrettant que les organisations syndicales n’y soient pas représentées en leurs qualités, les dossiers traités concernant souvent des productions des lieux des espaces où les travailleurs sont les premiers concernés


- Les déchets ménagers

{{}}

Cela nous concerne tous. Cela concerne aussi notre association indecosa CGT, à plus d’un titre que ce soit sur les couts, sur la nécessiter du trie, sur la récupération des matières premières secondaires, sur les pollutions, ou encore sur l’éco conception des produits ; mais aussi la surveillance des stockages ou encore sur la production d’énergie à partir des déchets non valorisable.

Les couts sont exponentiels. Les financements sont nécessaires pour une grande part, mais nous les voulons dans la plus grande transparence et avec toutes explications, d’autant qu’il y a aussi de l’emploi. Même si certains emplois non qualifiés sur le trie demanderaient à être mieux soutenu, sans y cantonner certain les travailleurs en retour à l’emploi. Relevons aussi l’existence de ces associations (déchetteries)qui vivent avec des emplois aidés, le problème restant une pérennisation de ces emplois.

Au-delà, le trie à la source est indispensable, pour éviter des surcouts, mais aussi par respect pour les travailleurs qui trient sur les tapies roulants. Les matières fermentescibles doivent suivre un circuit particulier, ces matières constituent le plus grand poids de nos déchets ménagers. Au-delà des éléments récupérables en déchetterie, trier demande une bonne répartition des fermentescibles, verres, papiers, emballages et pour le reste procédé à une incinération énergétique.

Se préoccuper des déchets ménagers est une question citoyenne, solidaire en pensant aux générations futures. En ne gaspillant pas nos ressources planétaires. Ce qui doit aussi conduire à utiliser, à améliorer les filières spécifiques comme pour les médicaments restant non utilisés, les piles, etc.…

L’éco conception est encore un autre axe d’intervention pour notre association, trop de produits encore mis sur le marché ne sont pas soumis à ce concept qui vise à penser tous les produits dans leurs fins de vie et donc faire comme dame nature un circuit en boucle.


- METEO : Incompétence !

{{}}

C’est le mot du jour qu’a prononcé Corinne Lepage, déléguée pour la France à Copenhague.
Incompétence des organisateurs danois, incompétence technique des négociateurs qui ne mesurent pas les enjeux, incompétence politique des mêmes, plus préoccupés par leur future réélection qu’à l’avenir de leurs enfants.
C’est nouveau ?
Non, quelle légitimité ont, aujourd’hui Madame Clinton, Mr Sarkozy ou Borloo, quand ils prétendent être d’accord pour un réchauffement inférieur à deux degrés..? Le monde et le système solaire au garde-à-vous vont-ils obéir à leurs caprices comme de bons petits soldats ? Leur incompétence et leur autoritarisme les aveugle complètement.
Les négociateurs ont-ils écouté les météorologues quand ils disent que les 2 degrés d’augmentation de température sont un des scénarios les plus probables ? Savent-ils interpréter la modération scientifique qui ne ferme pas la porte aux scénarios les plus catastrophiques ?

Incompétence du tandem Borloo-Falco quand, au printemps dernier, ils acquiescèrent au lancement de l’opération : "nouvelle répartition territoriale de Météo-France" pour accompagner la réduction des effectifs voulu par Sarkozy et ceux qui l’ont porté au pouvoir. Le PDG de l’établissement publique était alors l’incompétent Bisch, ancien préfet du Var, retourné depuis dans son administration d’origine pour se laver les mains des dégâts qu’il a initiés :
Dans notre région, fermeture des centres de Saint Auban Carpentras et Toulon. Abandon de mesures météorologiques, plus de prévisionnistes concentrés sur leurs départements. C’est tout le service public qui va en pâtir, assistance aux marins, à la lutte contre la pollution de la mer, aux agriculteurs, aux grutiers, aux pompiers dans les feux de forêts aux autoroutes. Tout cela va être fortement dégradé, et ça a déjà commencé par la réduction des effectifs.

Est-ce la bonne méthode de fermer des stations qui ont fait des mesures de l’atmosphère depuis plus de 70 ans, pour mesurer le réchauffement climatique ? quand on sait que le déplacement d’un mètre de la position des capteurs, la pousse d’une branche d’arbre à proximité, etc., peuvent engendrer un biais dans les moyennes...

Incompétence, ou plus pervers ne cherchent-ils pas à saboter toute mesure de ce réchauffement pour mieux la nier dans un ensuite ?

CONTACT : indecosacgt13 orange.fr


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....